Le projet de Pré Billy met en place un processus de réutilisation de l’ensemble des matériaux issus du site. L’objectif est de tendre à un circuit court, réduisant ainsi les déplacements des camions, et donc les coûts, la pollution et les nuisances.

Ainsi, les premiers centimètres de terre du projet, appelés « terres végétales », ont été prélevés et stockés sur le site (au nord de la route du plateau). Ils ont ensuite été ensemencés par des essences végétales leur permettant de conserver leur qualité agronomique tout en évitant le développement d’espèces indésirables. La terre sera réutilisée ultérieurement pour l’aménagement des espaces paysagers publics et collectifs.

Des déblais prélevés sur les emplacements des futurs immeubles et voiries, dans l’objectif de réutiliser l’ensemble des matériaux, et ainsi optimiser les apports extérieurs, ont été triés, mise à part quelques déblais non valorisables qui seront évacués à la fin du projet. Le stock restant sera réparti en fonction de leurs usages : création de la couche de forme pour les voiries, création des pistes de chantier, remblais de garde, modelages de terrains … Notons que les matériaux sont toujours placés au plus près des travaux nécessitant leur utilisation.

Un campagne de concassage intervient régulièrement afin de transformer les matériaux issus de la démolition en remblai utilisable sur le projet.

Concrètement, quelle est la conséquence de cette gestion de terres ?

Le projet de Pré Billy c’est près de 900 000m3 de déblais.

Un camion de chantier est en capacité de déplacer environ 10m²

En 2019, un camion parcourait en moyenne 52km pour évacuer ces déblais

Pré Billy, c’est donc environ 4 680 000km qui seront évités

Fil info Pré Billy

[VIDEO – JANVIER 2023] Un peu de neige et d’altitude !

[RECAP 2022] L’année en 12 photos

[GAZETTE #1] Découvrez le premier numéro de la « Gazette de Pré Billy »

[CONCEPTION #2] Une gestion des eaux pluviales exemplaire

[LOGO] Pré Billy change de look

Archives