Ce contexte caniculaire nous rappelle combien l’aménagement urbain peut participer à l’amplification ou la réduction du phénomène des « îlots de chaleur« . De telles périodes vont devenir récurrentes du fait du dérèglement climatique, et il devient urgent de concevoir des quartiers plus respirables pour l’ensemble de ses usagers.

Ilot de chaleur : phénomène fortement lié à l’occupation du sol, « l’îlot de chaleur » conduit notamment à accroître l’intensité des températures (et donc des températures ressenties par les usagers) diurnes et nocturnes en ville, et ce à l’échelle de la rue ou du quartier.

La ville d’Annecy est particulièrement concerné par ce phénomène comme le démontre l’étude DRIAS-climat, reprise par le Dauphiné.


L’aménagement de Pré Billy est ainsi pensé de sorte à réduire les températures ressenties, de jour comme de nuit :

Mise en œuvre d’une végétation pensée pour participer au confort d’été :

  • Arbres à feuilles caduques
  • Grand développement des arbres à proximité des façades
  • Terrasses végétalisées
  • Essences végétales locales et résilientes au changement climatique (érable champêtre, charme commun, frêne à fleurs, cornouiller mâle, …)
  • Essences végétales peu allergènes (érables, hêtres, peupliers, …)
  • Essences végétales peu dépendantes en eau et résilientes aux contrastes thermiques et climatiques
  • Forte densité de végétalisation et diversification des strates végétales (arbres, arbustes, herbacés, …)

Mise en œuvre d’une pépinière sur le site :

  • Arbres replantés avec une taille conséquente
  • Augmentation du taux de reprise des arbres après leur court déplacement

Grande proportion d’espaces verts : 12.7 hectares, soit 60% du projet

  • 7.9 hectares d’espaces verts publics (37% du projet) : présence d’eau (noues, Goléron), de zones boisées (zones humides), d’espaces enherbés (prairies), …
  • 4.8 hectares d’espaces verts privés (23% du projet)

Gestion des phénomènes de fortes pluies grâce à la morphologie des terrains :

  • Prairies inondables
  • Noues
  • 65% du projet est perméables

Conception bioclimatique des bâtiments en prévision des extrêmes climatiques :

  • Pas de mono-exposition
  • Réseau Thermique Intelligent
  • Espace extérieur pour tous les logements
  • Organisation des logements (pièces de vie au sud, chambres au nord, …)
  • Création d’ombre : masques végétales, casquette / avant-toit des étages supérieurs, …
  • Isolation

INDDIGO, AMO environnement du projet : « Globalement, le projet présente très peu de risques d’effets d’îlots de chaleur, au regard notamment de la végétalisation massive des îlots, en surface et en développement, la végétalisation des espaces publics ou encore la densité bien explicitée sur le plan masse »

Les labels EcoQuartier et Biodivercity@ready, engagements du projet, viennent attester du respect de ces objectifs.

Fil info Pré Billy

[Evènement] Inauguration du giratoire (Ville d’Annecy)

[#1 – SERVICES] Citiz, pour une transition durable de notre mobilité

[#3 – Septembre / Octobre / Novembre 2022] Pré Billy vu du ciel

[VIDEO – Novembre 2022] Prenez de la hauteur sur le chantier !

[VOTE] Choisissez le nom de votre future gazette !

Archives